Administratif

L’apiculteur, comme tout éleveur, est soumis au Code Rural et de la Pêche Maritime.
Les articles L211-6 à L211-10 et L214-9 et L214-10 de ce code sont spécialement destinés à l’apiculture.

Tout apiculteur, même amateur, doit s’astreindre à quelques tâches administratives tel que la déclaration de rucher, et respecter certaines lois ou règlementations tel que l’emplacement des ruches.

En fonction de l'usage qu'il fait de ses récoltes de miel, pollen, cire etc... l'apiculteur, même amateur, devra se poser la question de la demande d'un numéro SIRET.

L'apiculteur ayant opté pour l’imposition forfaitaire de ses revenus apicoles trouvera ici le montant du bénéfice forfaire apicole qui s'applique dés la dixième ruche en production.
 
Il est vivement conseillé de souscrire certaines assurances spécifiques, qui sont proposées au moment de l’adhésion au syndicat.

Tous ces sujets, et bien d'autres comme les aspects fiscaux, sont abordés durant les cours du rucher école.